L'aventure intérieure
  Resurgence de l'Orbiquet
 

Résurgence de l’Orbiquet

ou l'Orbec ou Rivière d'Orbec

Commune d’Orbec

Développement : 1000m

Localisation
Coupe Topo

par Joël Enndewell

 

D’après les informations de Laurent Pouget (B.R.E.N.).

Situation

Lieu dit « la folletière d’Abenon », au sud d’Orbec.

Historique

En 1972, Patrick le Calvez et Christian Simon progressent d’une cinquantaine de mètres dans la galerie après désobstruction de l’entrée.
En décembre 1977, l’exploration est prolongée jusqu’à 410m par l’équipe des Plongeurs Spéléos de Paris.
Le B.R.E.N. (Boue Rocher Eau Neige des Andelys-27) reprend les explorations en 1991. Christophe Derone s’engage dans l’étroiture terminale et atteint 500m. Après avoir reéquipé le siphon (08.11.1992) et levé une topographie précise, cette équipe repère un passage latéral à 450m et progresse jusqu’à une étroiture à désobstruer, à 490m (08.11.1992 )
Le 04/08/1993, C.Derone et Laurent Pouget désobstruent et franchissent un passage très étroit, argileux et parcouru par un violent courant.
Arrêt à 610m le 06/08/1993.
Le 07/06/1998, Christophe Derone (BREN) parvient à 700m.
Le 23.05.99 C.Derone et L. Pouget, soutenus par Alain et « Grenouille », émergent à 790m dans une salle d’où s’engage une nouveau conduit noyé étroit et obstrué par des blocs.

Description

Le siphon 1 (60m ; -3m), donne dans une salle d'environ 40m², haute de plafond avec l'eau au niveau de la taille. Les parois sont constituées de roche en parties hautes et de talus de glaise en parties basses. L' air est respirable.
Le siphon 2 prend 6m de profondeur sur 110m, puis plonge à 9m sur 255m menant à une fourche: un bras gauche bas et large et un bras droit aussi large mais un peu plus haut (cette bifurcation se trouve à 425m de la sortie, puis se rejoignent après 15m pour se prolonger sur l' ancien terminus à 495m.(PSP) prolongé de 5m jusqu’à 500m par le BREN dans une galerie aussi étroite qu’argileuse.
A 450m, un carrefour ouvre les perspectives sur la suite de la cavité. A 490m, étroiture particulièrement sévère fut désobstruée pour livrer l’accès à la suite. Une cloche d’air surplombe le conduit à 610m, et un départ latéral serait à inspecter à 650m. Ce S.2 émerge à 790m dans une salle exondée parcourue par un filet d’eau un jour où le courant était particulièrement violent dans le siphon.
Arrêt sur départ de S.3, très étroit et obstrué par des blocs.
Le débit moyen est de 400-450 litres par secondes, la température varie de 7 à 9 degrés.

 

 

 

vasque de l'orbiquet par joel enndewell

 

 

 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (3 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=